Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Metteurs en scène

 
 
 
     
 

Han Zhijun志君

Présentation

par Brigitte Duzan, 30 avril 2014

 

Han Zhijun est surtout un scénariste et réalisateur de films et séries télévisés, mais son passage au cinéma a laissé quelques belles œuvres, grandement méconnues.

 

Il est né en 1948 à Qian’an (乾安), dans le nord-est du Jilin, région au climat très rigoureux, comme celui de la Sibérie toute proche. Enfant pauvre, il a dû aider ses parents à s’occuper de ses six frères et sœurs.

 

En 1975, il a obtenu un premier diplôme, de sciences politiques, puis a entrepris des études

 

Han Zhijun en tournage

de littérature. De 1981 à 1983, il a étudié à l’Institut Lu Xun de littérature affilié à l’Association nationale des écrivains (中国作家协会鲁迅文学院). En 1989, il est entré à l’Institut du cinéma de Pékin, section littérature, et en est sorti deux ans plus tard. Il est alors entré au studio de Changchun (长春电影制片厂), comme réalisateur et scénariste.  

 

Les trilogies télévisées

 

En 1986, il a publié un premier livre, « Le quatuor du destin » (《命运四重奏》), qu’il a ensuite adapté, en collaboration avec son frèreHan Zhizhen (韩志晨),en une série télévisée en trois volets dont la diffusion s’est étalée sur quatre ans :

1989 《篱笆·女人和狗》 líbā. nǔrénhégǒu           La clôture, la femme et le chien

1991 《辘轳·女人和井》 lùlú. nǔrénhéjǐng               La poulie, la femme et le puits

1993 《古船·女人和网》 gǔchuán. nǔrénhéwǎng     Le vieux bateau, la femme et le filet

 

C’est la première de ses deux « trilogies villageoises » (“农村三部曲 ”), qui constitue une sorte de matrice originelle du reste de son œuvre de réalisateur.

 

Il a déclaré lors d’une interview que son intention était de dépeindre la Chine, dans son ensemble, car dépeindre le peuple des campagnes était dépeindre le peuple chinois ; en effet, dit-il,

我们国家实际上是个农民的国度,无论是谁都无法完全割断自己与农村和农民间的精神脐带

Nous, Chinois, sommes véritablement une nation de paysans ; aucun d’entre nous – quel qu’il soit - ne peut totalement couper le cordon ombilical qui le lie spirituellement au village et au peuple paysan.

 

La seconde trilogie, également conçue et réalisée avec son frère,mais beaucoup plus récente, comporte trois volets

 

La clôture, la femme et le chien

dont l’histoire se passe sur trois mois, caractérisés par des symboles qui rappellent Zhang Yimou :

《八月·高粱红》 août, le rouge du sorgho 

《九月·谷子黄》septembre, le jaune du millet

《十月·大豆香》octobre, l’arôme du soja.

Le premier volet, en 24 épisodes, a été tourné dans l’est du Jilin en août 2008, et diffusé en 2009. Mais cette série n’a pas la fraîcheur de la première, et pêche par un ton et un style trop conventionnels aujourd’hui.  

 

Les films

 

La première trilogie a été suivie de films sur des thèmes ruraux semblables, en commençant, en 1994, par le film télévisé « Le brouillard, la mer, la voile » (《雾·海·帆》).

 

La jolie fille du voisin

 

La fille du chef dongba

 

Pendant les années qui suivent, il a écrit nombre de scénarios de films télévisés, dont il a tourné quelques-uns.Il lui faudra attendre six ans pour pouvoir réaliser deux films, au studio de Changchun, toujours sur ses propres scénarios: « Le beau village de Baiyinna » (《美丽的白银那》), sorti en 2002, et « La jolie voisine » (《漂亮的女邻居》), sorti deux ans plus tard, le premier adapté d’une nouvelle de Chi Zijian (迟子建).

 

En 2005, il réalise le premier film sur l’ethnie minoritaire Naxi (纳西族) et la culture Dongba: « La fille du chef dongba » (《大东巴的女儿》), un film qui reste marginal dans son œuvre et qu’il vaut mieux oublier pour se concentrer sur le suivant qui représente l’apogée de sa carrière de cinéaste du Dongbei.

 

Il s’agit du film tourné en 2006 et sorti en octobre au festival de Busan : « Les deux femmes au fichu rouge » (两个裹红头巾的女人). Il est empreint de cette tendresse chaleureuse pour sa terre natale et ses habitants qui parcourt le meilleur de son œuvre. Dans ce film, tout est d’un profond naturel, jusqu’à la musique, empruntée au fond de tradition populaire de la région. C’est une pastorale dans le meilleur sens du terme.

 

Producteur, scénariste et réalisateur pour la télévision

 

Han Zhijunest revenu vers la télévision. Il estaujourd’hui le président de la société Nanshan Film & TV, dont son frère est le directeur artistique. La société a annoncé en octobre 2013 sa première production, une coproduction avec CCTV : un film sur le troisième âge intitulé « Hapiness in Golden Autumn », dont le scénario est signé des deux frères, et dont Han Zhijun est le réalisateur. 

 

Deux femmes en fichus rouges

 

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu