Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Metteurs en scène

 
 
 
     
 

Liu Jie 刘杰

Présentation rapide

par Brigitte Duzan, 26 septembre 2011, actualisé 19 juin 2016

 

Liu Jie (刘杰) est né en 1968 à Tianjin.

 

Très jeune, il s’intéresse à la peinture, et, en 1986, à la fin de ses études secondaires, prépare l’entrée à l’école des Beaux-Arts. Mais, ayant vu par hasard « La terre jaune » (《黄土地》), le film culte de la cinquième génération, il abandonne les Beaux-Arts pour étudier le cinéma et entre à l’Institut du cinéma de Pékin dans la section photographie.

 

En 1991, à la fin de ses études, il devient chef opérateur et travaille, surtout, avec Wang Xiaoshuai (王小帅), depuis « The days » (《冬春的日子》) en 1993 jusqu’à « Beijing Bicycle » (《十七岁的单车》) en 2000 et « Drifters » (《二弟》) en 2003.

 

Liu Jie à la biennale de Venise

 

Young Style

 

En 2006, il passe à la réalisation avec « Le dernier voyage du juge Feng » (《马背上的法庭》), primé à la biennale de Venise. Il poursuit avec « Judge » (《透析》) en 2009, Lotus d’or au festival du cinéma asiatique de Deauville en mars 2010.

 

Alors qu’on attendait avec curiosité son troisième opus, il déçoit en donnant un film dans la mouvance écolo-idéologique, réalisé au Yunnan dans le cadre des films produits pour le 60ème anniversaire de la fondation de la République populaire : « Deep in the Clouds » (《碧罗雪山》).

 

En 2013, il sort un film à la mode sur la jeunesse, dans le style de ce que fait au même moment Zhao Wei (赵薇), par exemple : c’est « Young Style » ou Qingchun pai (《青春派》), l’histoire d’un lycéen en dernière année de secondaire qui tombe amoureux pour la première fois, perd ce premier

amour mais reprend goût à ses études. On se demande, entre autres, ce que vient faire Hou Hsiao-hsien dans ce film (il interprète le rôle d’un professeur).  

 

Bande annonce https://movie.douban.com/trailer/139496/#content

 

En 2015, Liu Jie revient au Yunnan, dans le nord, cette fois, pour tourner dans les zones tibétaines, en partie en dialecte du Yunnan, en partie en tibétain. Le film, « De Lan » (德兰), a été présenté au festival du Golden Horse à Taipei en novembre 2015, puis au 19ème festival du cinéma international de Shanghai en juin 2016.

 

L’histoire est celle d’un jeune garçon nommé Xiao Wang (小王) qui reprend le métier de son père à la mort de celui-ci : prêteur. Pour collecter les intérêts et les remboursements des prêts échus, il va de village en village, et loge chez une jeune Tibétaine nommée De Lan. Elle est mariée, mais semble avoir une vie très libre…  Elle suscite la curiosité du jeune garçon.

 

Pour éviter d’avoir des problèmes avec la censure, en particulier à cause du caractère sensible de son sujet, qui montre des Tibétains pauvres auxquels un prêteur han 

 

De Lan

avance de l’argent, Liu Jie a situé son film en 1984, en restant proche de la vie quotidienne pour éviter une narration impliquant l’histoire ou la politique. 

 

Trailer https://movie.douban.com/trailer/187151/#content

 

C’est une réussite : le film a été élu meilleur film au 19ème festival de Shanghai.

 

  

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu