Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Metteurs en scène

 
 
 
     
 

Lu Jian 鲁坚

Présentation

par Louise Goyette, 28 octobre 2018

 

Le septième art : véritable culte pour Lu Jian

 

Né en 1965 au Guizhou(贵州)dans la ville de Zunyi(遵, Lu Jian鲁坚a suivi un parcours professionnel atypique. Sa petite enfance, en pleine Révolution culturelle, s'est déroulée entre jardins d'enfants et écoles maternelles d'une banlieue industrielle comme il en existe des milliers en Chine. Visionner les films en plein air projetés chaque semaine par l’unité de travail de son père est, dit-il, l'un des souvenirs les plus marquants et heureux de cette époque. Il raconte : « Même si l’usine présentait les mêmes films à plusieurs reprises, je n'en ratais aucun. J’ai vu plusieurs fois les Huit Opéras Modèles(《八个样板戏》), les seuls pièces alors permises et plusieurs films importés de Corée du Nord... »

 

Il poursuivit ses études à l’école secondaire de Zunyi et

 

Lu Jian, réalisateur

bien qu’il ait toujours été très diligent dans ses travaux, il éprouvait un attrait grandissant pour le cinéma. A la fin de la Révolution culturelle, Lu Jian a 15 ans, la Chine commence à s’ouvrir progressivement sur le monde et le choix de films devient plus intéressant et diversifié : il voit d’excellents vieux films chinois : « Crossroads »(《十字街头》) de Shen Xiling (沈西苓1937) ; « The Family »(《家》)de Chen Xihe (陈西禾 1956; « Early Spring in February »(《早春二月》) de Xie Tieli (谢铁骊 1957 ) ainsi que de nombreux films étrangers adaptés de romans célèbres « Les Misérables » 1934, « Notre Dame de Paris » 1956, et plus récemment , le film de Polanski d’après le roman de « Tess d’Huberville » 1979. 

 

Grâce à d'excellents résultats scolaires, Lu Jian est accepté en 1983 au Département de chinois de l’Université de la Sécurité Publique de Chine (中国公安大学) où il acquiert une solide formation en écriture et littérature contemporaine. Durant ces années d’études, l’un de ses professeurs présente de nombreux films classiques et c’est une révélation pour le jeune étudiant de 18 ans ; le cinéma et la littérature deviennent alors sa plus grande passion.

 

D'officier de police à réalisateur

 

Une fois son diplôme obtenu, en 1987, Lu Jian obtient un poste au Département de la Sécurité publique de Zunyi en tant qu'officier de police local. Son travail quotidien consiste à examiner et à interroger des suspects. Au cours des trois années passées dans ce service, il acquiert une bonne connaissance du modus operandi — pour ne pas dire de la psychologie — des suspects. Même si ce travail ne lui plait pas outre mesure, il n'en néglige pas moins sa tâche et obtient des mentions spéciales assorties de récompenses. Son rêve de devenir réalisateur ne le quitte jamais et c’est en 1990, donc à 25 ans, qu'il est finalement admis à l’Institut du Cinéma de Beijing (北京电影学院).  

 

Influencé par les réalisateurs de la cinquième génération

 

Lu Jian relate: « C'est durant cette période que les films de Chen Kaige(陈凯歌 « La Terre jaune » (《黄土地》 « Le Roi des enfants» (《孩子王》 et de Zhang Yimou(张艺谋 « Le Sorgho Rouge » (《红高粱》 et « Epouses et Concubines » (《大红灯龙高高挂》 ont été primés lors de plusieurs Festivals internationaux de cinéma en Europe et cela a eu une grande répercussion dans tout le pays.   J'ai également été très marqué par les films des cinéastes étrangers des années '80 : « Le Dernier Métro » (Truffaut 1980) ; « Le Dernier Empereur » (Bertolucci 1987) et ceux de réalisateurs russes. Ces cinéastes ont grandement influencé ma décision d'aller étudier à l'Institut du cinéma de Pékin. » 

 

Ses premiers films

 

« The Bloody Marriage » film à suspense

 

Lorsque Lu Jian débute sa carrière de cinéaste, il constate qu'il a beaucoup plus de connaissances dans le domaine pénal que dans l'art cinématographique. Mais ses techniques d'investigation criminelles s'avèrent très utiles : ses premiers films sont des films à suspense : « The Secret of Red Cherry »(《红樱桃之谜》) est une adaptation de la série du célèbre détective Lan Ma(蓝玛). De 2007 à 2012, il tourne sept films pour le petit écran, en collaboration avec CCTV-6, une chaîne de la télévision centrale chinoise. Il a remporté le 5e et le 6e concours national du roman policier pour ses films « The Kiss of Angels » (《天使之吻》)et « The Bloody Marriage »《死亡迷局》). Ses films sont acclamés par les téléspectateurs et Lu Jian devient le Hitchcock chinois. Il aurait pu continuer à faire ce genre de films durant toute sa carrière mais sa curiosité inlassable le portait à explorer de nouveaux horizons.

  

En 2012, il tourne une biographie « A General's choice »(《将军的选择》) et un film pour enfants « Memories of Yan'An » (《延安往事》) qu’il commente ainsi : « Les enfants de Yan'An doivent faire face au baptême de la guerre contre les Japonais et sont exposés à la mort, mais ils conservent toujours une nature simple et trouvent le moyen de tirer un peu de bonheur de leur vie ordinaire. Dans un monde d'innocence que les adultes tentent de préserver, les enfants se sentent néanmoins libres de grandir et de grandir librement. »

 
 

« Mémories of Yan'An », un film pour enfants

 
 

« Memories of Yan 'An »

  

Puis, en 2014, il tourne un film sur la vie rurale : « The Traces of Zu »(《卒迹》). Utilisant une technique narrative pour peindre la vie d'un paysan chinois ordinaire, le film couvre une période de soixante ans ! Cette épopée a été encensée par l'intelligentsia chinoise ainsi que par les médias populaires qui l'ont comparé au célèbre « Forrest Gump » de Robert Zemeckis (1984).  Il a remporté le prix du « Meilleur réalisateur de films low cost » au 21e Festival du Film Etudiant de l'Université de Pékin.

 

 

L'histoire de Li Erzu, paysan né d'une famille pauvre

 
 

« The Traces of Zu »

 

Le chef d'œuvre : « The Commitment » ( 《麦子的盖头》 )

 

Humaniste, Lu Jian aime avant tout raconter l'histoire des gens ordinaires qui l'ont inspiré. Que ce soit dans ses films policiers ou dans son dernier film « The Commitment », il réussit toujours à rendre son sujet intéressant et à provoquer de fortes émotions chez le spectateur.

 

 

Tournage du film : « The Commitment »

 
 

Une affiche de « The Commitment »

 

Depuis la sortie en 2016 de son film « The Commitment » d’après le roman éponyme de Hu Xuewen (《胡学文》 ), Lu Jian a incontestablement inscrit son œuvre au répertoire du « cinéma d’auteur » . Tourné dans sa province natale, le film a été présenté pour la première fois au Festival des Films du Monde de Montréal en 2018. En compétition mondiale, son film a reçu une Mention spéciale de Qualité.

 

Avec l'actrice Liu Zi 刘孜

 

Avec l'actrice Xu Cenzi 徐岑子« The Commitment »

 

« The Commitment » est non seulement une passionnante histoire d'amour et de courage, de fantasmes et de mensonges, mais aussi une poignante illustration - tantôt littérale, tantôt métaphorique - des difficultés des laissés pour compte en Chine d'une modernisation à vitesse grand V.

 

 

 

Lu Jian avec les deux acteurs principaux

 lors du Festival du Film de Montréal

(photo: Louie.w)

 
 

Les deux acteurs principaux lors du Festival du Film à Montréal 2018 Wang Ting 王挺 et Xu Cenzi 徐岑子 (photo: Louie w.)

 

 


 

Filmographie

 

2007  The Secret of Red Cherry 《红樱桃之谜》   

2008  Karma  玫瑰余香

2009  A Chain of Rings 《 连环扣》

2010  Do Not Date with Him 《不要和他约会》

2011  The Bloody Marriage 《死亡迷局》

2011  The Kiss of Angels 《天使之吻》

2012  A General's Choice 《将军的选择》

2012  Memories of Yan'An 《延安往事》

2014  The Traces of Zu 《卒迹》

2016  The Commitment 麦子的盖头

 

 

 

     

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu