Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Metteurs en scène

 
 
 
     
 

Mei Feng 梅峰

Présentation

par Brigitte Duzan, 16 avril 2017

 

Connu comme scénariste, et scénariste de Lou Ye (娄烨) tout particulièrement, Mei Feng est aussi un remarquable chercheur et théoricien du cinéma, professeur (assistant) à l’Institut du cinéma de Pékin. Avec son premier film, « Mr. No Problem » (《不成问题的问题》), adapté d’une nouvelle de Lao She, il s’affirme en outre comme un excellent metteur en scène.

 

De la littérature au cinéma

 

Formation littéraire

 

Né à Huzhou (湖州), dans le nord du Zhejiang, en 1968, Mei Feng a étudié la littérature chinoise à l’Institut des relations internationales de Pékin (北京国际关系学院) de 1986 à 1990 ; puis, en 1995, il a poursuivi ses études à l’Institut du cinéma

 

Mei Feng

de Pékin, dans le département de littérature, et il en est sorti en 1998.

  

Enseignant et chercheur

 

Depuis août 1998, il enseigne dans ce même département de littérature de l’Institut du cinéma de Pékin, avec une année sabbatique en 2003-04, pour une année de perfectionnement en France, à l’université Paris 8 [1].

 

Ses cours touchent des domaines très diversifiés qui montrent l’étendue de ses recherches : « Histoire du cinéma étranger » (《外国电影史》), « Recherches sur le cinéma américain » (《美国电影研究》), « L’analyse de film » (《影片分析》), « Recherche sur les scénarios classiques » (《古典剧作研究》), « La création dans le domaine du film documentaire » (纪录片电影创作》).

 

Le cinéma mondial dans

une optique orientale

 

Il a publié de nombreux articles sur l’art cinématographique dans diverses publications spécialisées dont le « Journal d’étude de l’Institut du cinéma de Pékin » (《北京电影学院学报》), et les revues « Cinéma mondial » (《世界电影》) et « Cinéma contemporain » (《当代电影》).

 

Il a également publié de nombreuses traductions d’articles sur le cinéma : celui d’Abbas Kiarostami et le cinéma anglais, ou encore un article sur « La force de l’attraction à travers « Le Journal d’un curé de campagne » de Bresson et « La passion de Jeanne d’Arc » de Dreyer » (《抽象的力量——关于〈乡村牧师日记〉和〈圣女贞德的受难〉》) – article publié dans le numéro de janvier 2001 de « Cinéma contemporain ». On retrouve là le désir comme thème de recherche, qui était déjà le thème de sa thèse de fin d’étude (l’expression du désir dans les regards furtifs des films de Hollywood).

 

Avec l’historien et théoricien du cinéma Zhong Dafeng

(钟大丰), il a coédité l’ouvrage d’analyse « Le cinéma mondial dans une optique orientale » (《东方视野中的世界电影》), publié en mars 2002.

 

De la recherche à l’écriture…

 

C’est Lou Ye qui lui a permis de débuter au cinéma en tant que scénariste [2]. En raison de ses cours et de son travail de recherche, il a peu l’occasion de rencontrer des réalisateurs.

 

Scénariste de Lou Ye

 

Mei Feng connaît en fait Lou Ye depuis 1997, mais c’est en 2001 que Lou Ye lui a proposé de collaborer avec lui. Il s’agissait de travailler sur le scénario de « Summer Palace » (《颐和园》), ou en français « Une jeunesse chinoise ». Lou Ye lui a donné un bref synopsis de l’histoire qu’il voulait tourner. Mei Feng a ensuite passé un an à écrire le scénario. 

 

Il l’a terminé fin 2002/début 2003, c’est-à-dire avant le tournage de « Purple Butterfly » (《紫蝴蝶》). Mais Lou Ye a tenu à tourner d’abord ce film parce qu’il y pensait depuis dix ans. Donc Mei Feng a également participé à l’élaboration du scénario de « Purple Butterfly », comme consultant. Le film est sorti en 2003.

 

Ensuite, après « Une jeunesse chinoise » [3], Lou Ye n’avait pas d’idées très précises. Il a pensé d’abord adapter une nouvelle de Lilian Lee (Li Bihua 李碧华), « Fleurs de pêchers » (《桃花》) [4], qui traite d’un thème homosexuel. Pour des problèmes de droits et autres, l’idée a été abandonnée, mais l’idée d’une histoire sur le même thème a été conservée. 

  

Mei Feng a mis un an, de 2005 à 2006, à écrire le scénario, inspiré par une nouvelle de Yu Dafu (郁达夫) non pour la narration mais pour l’atmosphère, en reprenant pour le personnage principal l’idée de l’intellectuel de la nouvelle qui n’arrive pas à vivre de ses articles et traductions ; à partir de là, Mei Feng a inventé une histoire de triangle amoureux comportant une liaison homosexuelle, transposant à l’époque actuelle les revendications de libération sexuelle revendiquée à son époque par Yu Dafu. Il y a donc un jeu de miroir entre le scénario et l’auteur.

 

Le film – « Nuits d’ivresse printanière » (《春风沉醉的晚上》) – est sorti au festival de Cannes en mai 2009, et Mei Feng a obtenu le prix du scénario. Il a manifesté sa surprise en disant que c’était « assez inattendu » (比较意外).

 

Autres scénarios

 

Nuits d’ivresse printanière,

prix du scénario au festival de Cannes

  

Assez inattendu, dit-il

 

Avant de travailler pour Lou Ye, il avait lu de nombreux scénarios de films étrangers, ceux de Kurosawa, Antonioni, Bergman en particulier, et il en avait fait le sujet d’un de ses cours. Mais il n’avait pas d’idées très précises sur la rédaction d’un scénario dans la pratique. C’est grâce à Lou Ye qu’il a pumettre le pied à l’étrier et il s’est lancé dans l’expérience avec enthousiasme.

 

Il a encore été coscénariste avec Lou Ye de « Mystery » (《浮城谜事》), sorti en

2012, mais il a aussi travaillé avec d’autres réalisateurs à partir de 2010.

 

Il a ainsi été le scénariste de « Legend of the Daming Palace » (《大明宫传奇》) de Jin Tiemu (金铁木), sorti en 2010, et de « Sleep in the Wind » (《无脚鸟》) de Liu Zhaodong (刘兆东), sorti en 2013, film dont il a également été le directeur artistique. Enfin, il a été coscénariste de « Youth Dinner » (《六人晚餐》) de Li Yuan (李远) dont la sortie est prévue en mai 2017.

 

Mais, dans l’intervalle, il est lui-même passé derrière la caméra, pour réaliser son premier film, sur son propre scénario. Une réussite. 

 

… et à la réalisation

 

Ce film, c’est « Mr. No Problem » (《不成问题的问题》), un film en noir et blanc, primé au festival de Tokyo en octobre 2016 (prix de la meilleure contribution artistique) et au 53ème festival du Golden Horse : prix d’interprétation et meilleure adaptation d’une œuvre littéraire.

 

Car le scénario, superbement construit, en trois parties, est à nouveau adapté d’une nouvelle - la formation littéraire de Mei Feng sous-tend son travail de scénariste. En l’occurrence, il s’agit d’une nouvelle peu connue de Lao She (老舍), publiée à Chongqing en janvier 1943, pendant la guerre contre le Japon, à un moment où, replié dans l’intérieur, Lao She écrivait surtout des pièces de théâtre et essais pour soutenir les activités de propagande anti-japonaise [5]. La nouvelle est donc bien sûr à lire entre les lignes, et doublement car l’humour s’adresse aussi bien à la situation actuelle, ce qui rend le film d’autant plus subtil.

 

Mr. No Problem

 

Le film est en outre une réussite stylistique, le noir et blanc, renforcé par une caméra pratiquement immobile, étant là pour rendre l’atmosphère de l’époque et le style des anciens films des années de guerre. C’est aussi une réussite de mise en scène et d’interprétation, et tout particulièrement celle de Fan Wei (范伟) dans le rôle principal.

 

« Mr. No Problem » est l’un des meilleurs exemples récents de que l’on peut faire de plus subtil en Chine dans la longue tradition de l’adaptation littéraire.

  

 


[1] Voir sa fiche sur le site de l’Institut du cinéma, département de littérature :

http://www.bfa.edu.cn/yx/2013-12/19/content_2516.htm

[2] Voir son interview au festival de Cannes en mai 2009 (en chinois) :
http://group.mtime.com/fkmd/discussion/1083610/

L’interview commence par une description très vivante de Mei Feng : voix calme et pondérée, pas du tout tendu comme souvent dans la profession, mais plutôt d’une attitude feutrée comme un chercheur lové dans son bureau (像一位躲在书斋里研究学问的学者).

[3] Dont la deuxième partie du scénario a été modifiée par Lou Ye, ce qui explique un changement de ton et de style au milieu du film.

 

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu