Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Metteurs en scène

 
 
 
     
 

Wen Yimin 文逸民

Illustrations

par Brigitte Duzan, 25 octobre 2013

 

Wen Yimin est l’un des cinéastes dont l’influence aura été déterminante pour le développement du cinéma chinois à Shanghai dans les années 1920 et 1930, en particulier par ses réalisations dans le domaine du film de wuxia. Il est l’un de ceux aussi qui poursuivirent leur carrière à  Hong Kong après l’avènement du régime communiste.

 

Shanghai

 

D’origine mandchoue, Wen Yimin (文逸民) est né à Pékin en 1890.

 

Années 1920 : studio Youlian

 

En 1925, il commence sa carrière cinématographique à Shanghai où il entre, comme acteur puis réalisateur, au

 

Wen Yimin à la fin des années 1970

 

Chen Kengran

 

studio Youlian (友联影片公司), créée en avril par Chen Kengran (陈铿). Cette même année, il interprète le rôle principal dans le premier film que tourne celui-ci : « Complaints » (《秋扇怨》), aux côtés des deux futures stars Hu Die (胡蝶) et Xu Qinfang (徐琴芳). Le film préfigure la série de films de wuxia que Chen Kengran tournera ensuite, avec comme actrice principale son épouse… Xu Qinfang.

 

C’est dans ce registre que Wen Yimin lui-même va devenir célèbre, participant à la vague de films de wuxia qui déferle sur Shanghai à la fin des années 1920. En 1927, il devient le principal réalisateur du studio Youlian et réalise son premier film, « Heroic Son and Daughter » (《儿女英雄》), avec dans le rôle principal de « Treizième sœur » (十三妹) l’actrice Fan Xuepeng (范雪朋), qu’il épousera peu de temps plus tard.

 

Le film est un tel succès qu’il est suivi de quatre autres, formant une série selon un schéma devenu classique dans ce genre dans les années suivantes. La série est même accompagnée d’une revue du même nom (《儿女英雄》), publiée par le studio Youlian de 1927 à 1931 ; donnant pour chaque film les principaux acteurs, un résumé du scénario, une partition de la musique, mais aussi quelques indications sur la suite de la série avec un suspense de nature à inciter le public à aller voir les épisodes suivants.

 

En 1929, à l’apogée de la vogue des films d’arts martiaux à Shanghai, Wen Yimin réalise ce qui reste l’un des grands classiques du genre, et le seul film

 

Affiche de 1925 annonçant la sortie de Complaints

 

Le journal Heroic Son and Daughter (1er film, la destruction du temple Nengren)

 

de wuxia de l’époque qui nous soit parvenu, auréolé d’un nimbe légendaire : « Red Heroine » (《红侠》), avec, toujours, Fan Xuepeng dans le rôle de l’ « héroïne rouge », avec Wen Yimin lui-même dans un rôle secondaire.     

 

Là encore, le succès entraîne la réalisation d’une série d’une douzaine de films, mais qui ne seront pas tous réalisés par Wen Yimin. Le film aura ensuite une influence déterminante lorsque le wuxia connaîtra une nouvelle vogue à Hong Kong, après 1950, grâce en grande partie aux réalisateurs venus de Shanghai qui transmettront le relais.

 

 

 

Années 1930-1940 : du studio Tianyi au studio Zhonghua

 

En janvier 1932, cependant, le studio Youlian est détruit lors du bombardement de Shanghai par la marine japonaise. En 1933, Chen Kengran entre comme réalisateur à la compagnie Mingxing. Quant à Wen Yimin, il entre avec Fan Xuepeng au studio Tianyi (天一影片公司) en 1934.

 

C’est là, en 1934, qu’il réalise avec elle le premier de ses succès des années 1930 : « Broken Dream in the Dancing Hall »  (《舞宫春梦》). Il ne s’agit plus de wuxia : ces films ont été interdits par la censure du

 

Fan Xuepeng dans Red Heroine

Guomingdang en 1931, et la mode a tourné en faveur du « cinéma de gauche ». Wen Yimin emboîte le pas. « Broken Dream » est l’histoire d’une jeune danseuse qui, pour pouvoir faire soigner son mari malade, revient vers un ancien amant, mais que son mari répudie quand il l’apprend.

 

Numéro spécial publié par Tianyi

en novembre 1935 pour la sortie

 du film « Mother »

 

En 1935, « The Beauty’s Favour » (美人恩) fait connaître l’actrice Zhou Xuan (周璇). En novembre, la sortie du film « Mother » (《母亲》) est l’occasion pour Tianyi de publier un numéro spécial de sa revue, avec scénario, photos, acteurs et partition musicale, mais aussi divers articles sur le cinéma, dont un de Hong Shen (洪深). En 1936, il tourne encore plusieurs films avec Fan Xuepeng ; le dernier sort en mai : c’est « A Fisherman's Girl » (《蛋家妹》) qui raconte l’histoire d’un frère et une sœur dont les parents meurent ; le frère est adopté par une famille aisée qui lui donne une bonne éducation, tandis que la sœur se retrouve à la rue… Wen Yimin semble s’être alors séparé de Fan Xuepeng.

 

Il reste à Shanghai pendant la guerre, même après l’occupation de la ville par les forces japonaises, contrairement à beaucoup de ses confrères partis vers l’intérieur. En 1939, il entre à la compagnie Yihua (艺华影业公司), où il réalise un film mi-policier qui a bien des aspects de wuxia et répond au désir de divertissement dans la ville occupée : « A Secret Lady »  

(《神秘夫人》), où la star de la grande époque du wuxia, Xu Qinfang (徐琴芳), tient l’un des deux rôles féminins principaux.

 

En 1940, il enchaîne avec un film « en costumes anciens » adapté d’un opéra traditionnel, Qin Xianglian (秦香莲). Puis, en 1943, il entre à la compagnie Zhonghua (中华电影公司)Mais sa production se raréfie, jusqu’à la fin de la guerre.   

 

A la toute fin des années 1940, ill reprend encore un thème typique de wuxia, une histoire de vengeance qui se passe pendant la dynastie des Qing : « The Revenge of the Great Swordsman » (《大侠复仇记》). Le film sort à Shanghai le 22 décembre 1949. Ce n’est pas le genre de film que va promouvoir le nouveau régime communiste ; la production de films de wuxia va reprendre à Hong Kong, en prenant pour modèle les films réalisés à Shanghai entre 1928 et 1931, dont les films de Wen Yimin, et en particulier « L’héroïne rouge ».

 

Hong Kong

 

Après 1949, c’est en effet à Hong Kong que Wen Yimin va poursuivre sa carrière tant d’acteur que de réalisateur, en travaillant pour différents studios créés pour la plupart par des transfuges de Shanghai.

 

Il commence à la compagnie Dazhonghua (大中华影业公司), puis entre à la Yonghua (永华影业公司) où il rencontre Zhu Shilin (朱石麟) ; c’est avec celui-ci qu’il coréalise une série de films que l’on peut classer dans l'école réaliste du cinéma d'après-guerre à Hongkong dont Zhu Shilin est devenu l’un des grands maîtres dans les années 1950.

 

L’un des films les plus réussis des années 1950 issus de cette collaboration, mais produit par la compagnie Phénix (凤凰影业公司), est « The Eternal Beauty » (ou « The Chivalrous

 

The Eternal Beauty (avec Zhu Shilin)

Songstress »《风尘尤物》), sorti en décembre 1957. Le film, en noir et blanc, est bâti sur une trame

 

Wild Rose

 

d’intrigue policière, dans un contexte social contemporain. L’une des deux actrices principales est Wei Wei (韦伟), qui avait joué dans le chef-d’œuvre de Fei Mu (费穆) « Printemps dans une petite ville » (《小城之春》) avant de partir, comme lui, à Hong Kong.

 

Wen Yimin réalise son dernier film en 1959 : « Wild Rose » (《野玫瑰》), toujours coréalisé avec Zhu Shilin.

 

Il a cependant continué à jouer dans de nombreux films jusqu’au début des années 1970, à Hong Kong, mais aussi à Taiwan où il est allé en 1965.

 

Il est mort à Hong Kong le 22 décembre 1978, après une carrière d’une cinquantaine d’années, laissant son nom attaché à une centaine de films, soit en tant que réalisateur, soit en tant qu’acteur, et souvent les deux.

  

 

Filmographie en tant que réalisateur

 

1959 Wild Rose  《野玫瑰》   
1958 In the Age of Blooming Teen 
《豆寇年华》   
1958 An Unmarried Mother 
《未出嫁的妈妈》
1957 Snow Lily 
《雪中莲》
1957 The Eternal Beauty (The Chivalrous Songstress) 
《风尘尤物》
1957 A Fabulous Wife (ou All About a Lady) 
《太太传奇》
1956 Wedding Night
《新婚第一夜》

1955 Year In, Year Out  《一年之计》 

1949 The Revenge of the Great Swordsman   《大侠复仇记》
1947 Rumours in the Air 
《满城风雨》
1943 Brilliant Future
《锦绣前程》

1940 Qin Xianglian 秦香莲 

1939 Secret Lady《神秘夫人》

1936 A Fisherman's Girl  《蛋家妹》        
1936 A Patriotic Woman 
《爱国花》       
1936 Love and Morality
《世道人心》
1936 Compassion
《博爱》

1936 Madam Lai  《黎夫人》
1936 Monster of the Secret Chamber  
《密室怪人》
1935 Mother 
《母亲》

1935 The Beauty’s Favour  美人恩

1935 Norturnal Mourning   《夜吊白芙蓉》
1934 Buried with Flowers 
百花洲

1934 Just One Night 春宵曲

1934 Broken Dream in the Dancing Hall《舞宫春梦》

1929 Red Heroine 《红侠》  
1927-31 Heroic Son and Daughter 《儿女英雄》 (série de cinq films)

 

 

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu