Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Metteurs en scène

 
 
 
     
 

Yan Xueshu 颜学恕

Présentation

par Brigitte Duzan, 4 février 2017 

 

Yan Xueshu est un réalisateur chinois des années 1980, connu surtout pour son film de 1986 « Dans les montagnes sauvages » (《野山》), adapté d’une nouvelle de Jia Pingwa (贾平凹). C’est assez rare pour être mentionné, d’autant plus que le film est un ovni plein de sensibilité dans une filmographie qui recèle par ailleurs quelques films complètement méconnus.

 

Un cinéaste des années 1980

 

Yan Xueshu est né en 1940 à Wuhan (武汉).

 

C’est la guerre. Il entre très jeune dans une troupe théâtrale de jeunes qui fait des enregistrements pour la radio; encore lycéen, il écrit le scénario d’une pièce où il joue également, et qui obtient le prix du public.

 

En 1958, il entre à l’Institut du cinéma de Pékin dans la classe de réalisation, et en sort en 1960.Il est alors affecté au studio de Xi’an où il devient d’abord assistant réalisateur.

 

Débuts de réalisateur à la fin des années 1970

 

Pendant la Révolution culturelle, il est envoyé à la campagne. Il rentre au studio de Xi’an en 1975 et commence alors à réaliser ses propres films, très marqués par le style un peu lourd de l’époque. Les deux premiers, « A Yong » (《阿勇》) en 1975 et « Seaport Village » (《蓝色的海湾》) en 1978, sont coréalisés, le premier avec Sun Jing (孙敬), le second avec Ai Shui (艾水).

 

« A Yong » se passe en 1972, dans un village de la zone humide du Jiangnan ; c’est une saison de grande activité pour les villageois, les enfants sont en vacances. Le village fait un

 

Yan Xueshu

 

A Yong, 1975

 

Le modèle des enfants dans A Yong :

 battons-nous jusqu’au bout 战斗到底

(collection Landsberger)

 

élevage de canards. Or, le petit A Yong découvre que l’ancien propriétaire du village projette de voler un canard pour le vendre et qu’il vole des œufs. Il emmène les enfants sur ses traces pour le démasquer… Il s’agit d’un film très didactique, où les bons et les méchants se partagent en clans opposés irréconciliables. Les enfants en particulier sont typés, exactement comme sur les affiches de propagande de l’époque.

 

 

 

A Yong (1:25’)

 

Seaport Village, 1978

 

Sorti en 1978, « Seaport Village » se passe en 1974, dans le port de Lan Wan (la Baie bleue), alors que le chef de brigade entreprend de répondre au mot d’ordre du premier ministre Zhou Enlai : moderniser le port en trois ans ("三年改变港口面貌"). Les ouvriers doivent agrandir le quai pour permettre l’amarrage de cargos de plus grande capacité. Mais un responsable soudoyé par la Bande des Quatre tente de faire capoter le projet… Histoire typique des lendemains de la chute de la fameuse Bande des Quatre.

 

 

Seaport Village (1:43’)

 

Maturité dans les années 1980

 

En 1980, « Love and Legacy » (《爱情与遗产》) est le premier film que Yan Xueshu réalise seul. C’est l’histoire des enfants d’un médecin qui ne cesse de leur répéter de se consacrer à leurs études, et de ne pas se laisser entraîner dans des affaires sentimentales. Quand la fille tombe amoureuse, cependant, elle a l’aval de son père. Mais le fils, lui, a une petite amie plus intéressée par l’argent de son père que par son amour.

 

Le film s’inscrit dans une véritable vague de films d’amour au début des années 1980, en rupture avec l’idéologie répressive très forte qui a dominé les quinze années précédentes. Le seul fait de vouloir aborder un tel sujet était considéré comme preuve de « décadence morale » (道德败坏) et d’« appétits vulgaires » (低级趣味). La femme n’avait été « libérée » que pour devenir un rouage dans la structure sociale, et dans la cause de la Révolution. Dans les films des années 1950, les

 

Love and Legacy, 1980

 

Along the Silk Road, 1982

 

femmes étaient « filles du Parti », perdant peu à peu toute trace de féminité. A partir de 1966, les distinctions de sexes disparaissent complètement, pour une décennie.

 

Les films d’amour du début des années 1980 représentent donc un « retour du refoulé » ; en même temps, les femmes sont souvent des rebelles à l’ordre patriarcal, mais ce n’est pas le cas dans le film de Yan Xueshu qui reste assez conservateur dans son approche.

 

En 1982, il réalise ensuite un étonnant film musical, qui n’est pas un film d’opéra, mais une sorte de comédie musicale où domine la danse, interprétée par la troupe de chants et de danse du Gansu, sur des thèmes tirés des grottes de Dunhuang et de l’histoire de la Route de la soie : « Along the Silk Road » (《丝路花雨》). C’est kitsch à souhait, et inclassable.

 

Along the Silk Road

 

Trois ans plus tard, il semble tourner une page vers plus de réalisme, avec « Dans les montagnes sauvages » (《野山》), adapté d’une nouvelle de 1984 de Jia Pingwa. En compétition au Festival des Trois Continents à Nantes en 1986, le film y remporte la Montgolfière d’or. C’est un film d’une sensibilité étonnante comparé aux films précédents, qui se teinte en outre aujourd’hui d’une nuance de nostalgie. Il reflète l’influence de Jia Pingwa.

 

C’est l’apogée de la carrière de Yan Xueshu, le film qui l’a fait connaître, et le seul de lui qui reste un tant soit peu connu à ce jour. Pourtant deux des trois suivants mériteraient d’être découverts, sinon redécouverts.

 

Après Les montagnes sauvages

 

Deux ans après « Dans les montagnes sauvages », Yan Xueshu réalise « An Assassin’s Romance » (《杀手情》), une sorte de  wuxiapian modernisé qui s’ouvre sur une belle séquence avec une musique qui donne tout de suite le rythme. Les pistolets ont remplacé les épées, le film tire sur le western, mais il a aussi des clins d’œil vers King Hu (séquence de l’auberge et personnages féminins).

 

An Assassin’s Romance, 1988

 

An Assassin’s Romance

 

Stepping into Prosperity, 1994

 

A Dumb Woman and Bomb, 2000

 

Au début des années 1990, Yan Xueshu revient ensuite à la tradition des films de guerre chinois, mais sans la lourdeur idéologique et esthétique des films du studio du Premier Août.

 

Sorti en 1994, l’histoire de« Stepping into Prosperity » (《步入辉煌》) se passe dans le Dongbei, pendant la guerre de résistance contre le Japon. C’est une coréalisation qui n’a pas l’originalité des deux films précédents. Il faut attendre 2000, pour retrouver un scénario original, avec ce que l’on pourrait traduire en français par « Femme et bombe muettes » (《哑巴女人哑巴弹》)

 

Le film se passe à nouveau pendant la guerre de résistance, dans un petit village isolé du Hebei où personne ne sait que les Japonais ont envahi la Chine. Un jour, des avions japonais lâchent deux bombes sur le village ; l’une explose, mais pas l’autre, qui devient ce que l’on appelle une « bombe muette » (哑巴弹). Deux jours plus tard, un villageois parti ramasser du bois dans la montagne trouve une femme évanouie ; il la ramène au village, mais elle a perdu la parole et ne peut plus qu’ânonner « ha haha » : elle est devenue une « femme muette » (哑巴女人). Il s’ensuit une histoire un peu loufoque, pleine de rebondissements.

 

C’est filmé dans un style traditionnel, mais le scénario est original et c’est bien joué, avec en particulier Liu Xin (刘欣) dans le rôle principal de la "muette".

 

 

Dumb Woman and Bomb, 2000, trailer

http://v.ifeng.com/ent/movie/201206/2f8062d0-fcae-49a7-991d-b5626d5c8254.shtml?fromvsogou=1

 

Yan Xueshu est décédé l’année suivante, en 2001.

 


 

Filmographie

 

Assistant réalisateur

1983 The Xi’an Incident 《西安事变》 de Cheng Yin

 

Réalisateur

1975 A Yong 《阿勇》

1978 Seaport Village 《蓝色的海湾》

1980 Love and Legacy 《爱情与遗产》

1982 Along the Silk Road 《丝路花雨》

1986 In the Wild Mountains / Dans les montagnes sauvages 《野山》

1988 An Assassin’s Romance 《杀手情》

1994 Stepping into Prosperity 《步入辉煌》 co-réalisé avec Zhou Youchao 周友朝

2000 A Dumb Woman and Bomb 《哑巴女人哑巴弹》

 


 

A lire en complément

 

« Dans les montagnes sauvages » (《野山》), le film et la nouvelle de Jia Pingwa.

 

 

 

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu