Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Films

 
 
 
     
 

« Egg and Stone » : Tiger award du festival de Rotterdam 2012

par Brigitte Duzan, 07 février 2012

 

« Egg and Stone » (鸡蛋和石头) est le premier long métrage d’une réalisatrice hunanaise, Huang Ji (黄骥): sorti en première mondiale à la 41ème édition du festival international de cinéma de Rotterdam, il a été le lauréat de l’un des trois Tiger awards décernés le 5 février 2012.

 

Le film a été tourné dans le village natal de Huang Ji,a vec des acteurs non professionnels, et dans le dialecte

 

Egg and Stone

du Hunan. Cela renforce le caractère très réaliste de la narration et de la mise en scène (mais oblige à garder les yeux rivés sur les sous-titres, au détriment de l’image).

 

 

Huang Ji

 

L’histoire est celle d’une jeune collégienne de quatorze ans, Yao Honggui (姚红贵), qui vit chez son oncle dans le village de Yiyang (益阳). Ses parents l’ont laissée là quand ils sont partis travailler en ville ; le contrat avec l’oncle était à l’origine pour deux ans, mais sept ans se sont écoulés, et Honggui est toujours là, seule, sans même arriver à parler à sa mère au téléphone.

 

Elle fait partie de ces “enfants laissés au village” (乡村留守孩子), grave problème de société sur lesquels nombre de films ont déjà été tournés (1). Ces enfants vivent des drames psychologiques dus au sentiment d’abandon. Dans le cas de Honggui s’ajoutent en outre des facteurs traumatisants supplémentaires qui rendent son quotidien particulièrement tragique, mais que l’on ne peut divulguer au risque de dévoiler une partie de l’intrigue du film.

 

En effet, la narration déroule peu à peu le drame d’une préadolescente qui se retrouve enceinte sans avoir une âme à laquelle pouvoir se confier. Le film doit beaucoup à la jeune interprète, mais aussi au directeur de la photo, le Japonais Ryuji Otsuka, compagnon de Huang Ji qui a déjà tourné avec elle en 2007 le moyen métrage « Lingling’s Garden » (玲玲的花园) : il filme le Hunan dans le froid de l’hiver, et les personnages au crépuscule, dans des pièces envahies par la pénombre. C’est beau et sombre à la fois.

 

Si Huang Ji avoue l’influence de Naomi Kawase, son style froid et hyperréaliste rappelle la Jeanne Dielman de Chantal Akermann ou la Rosetta des frères Dardenne.

 

Elle semble surtout reprendre le flambeau laissé par Zhang Nuanxin (张暖忻) lors de sa mort prématurée en 1995 et s’orienter vers une œuvre dédiée à la peinture de la vie des femmes en Chine, mais dans un style beaucoup moins chaleureux – sans doute question d’époque.

 

Huang Ji annonce en effet deux autres films, dans la foulée de « Egg and Stone », sur une adolescente puis une jeune femme, pour compléter une « trilogie de la condition féminine rurale » (农村女性三部曲”). Ils viendront confirmer un talent manifeste, ou renforcer, entre autres défauts, une tendance à la répétition d’images posées comme symboliques qui risque de tourner au système.

 

Linling’s garden

 

 

Trailer

 

(1) Signalons par exemple le film de 2006 de Liu Junyi (刘君一) intitulé justement « Liushou haizi »  (《留守孩子》)

 

 

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu