Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Actualités

 
 
 
     
 

« Blossoms Shanghai », série télévisée de Wong Kar-wai, adaptée du roman de Jin Yucheng

par Brigitte Duzan, 26 décembre 2023

 

 

Blossoms Shanghai

 

 

Ce 27 décembre, annoncée urbi et orbi, sort sur les (petits) écrans chinois « Blossoms Shanghai » (《繁花》), la première série télévisée réalisée par Wong Kar-wai (王家卫), adaptée du roman « Blossoms » (《繁花》) de Jin Yucheng (金宇澄), l’un des lauréats du 9e prix Mao Dun en 2015. En termes d’adaptation d’une œuvre littéraire, on pourrait difficilement imaginer mieux, mais cela reste quand même un feuilleton télévisé.

 

Il s’agit d’une série en trente épisodes de quarante minutes dont l’histoire se situe dans le contexte des années 1990 à Shanghai, avec pour personnage central A Bao (阿宝), un self-made man d’origine modeste qui crée en une dizaine d’années un véritable empire commercial, carrière fulgurante assez typique de l’époque. À la tête de son éblouissante fortune, il se trouve attiré par trois femmes tout aussi éblouissantes, représentant, selon les posters promotionnels, les différents aspects de ce qu’il poursuit dans la vie : aventure, honneur, amour [1].

 

Dans ce scénario, conçu par le scénariste shanghaïen Qin Wen (秦雯), on perd un peu Jin Yucheng qui a conçu son roman pour lutter contre les stéréotypes usuels sur Shanghai et sa culture. Pour cette raison, il l’a écrit en dialecte de Shanghai, même si, pour des raisons éditoriales et commerciales, c’est un dialecte revu et corrigé en le mâtinant de langue classique, ce qui en fait un ovni littéraire… et difficilement traduisible.

 

La série télévisée est au moins fidèle à cet aspect-là : elle a été tournée en dialecte de Shanghai, version qui sera diffusée sur le réseau WeTV de Tencent. Mais, là aussi pour des raisons commerciales, elle sera doublée en chinois standard et officiel, pour diffusion sur le réseau national CCTV8. La série est donc interprétée en grande partie par des acteurs et actrices nés et élevés à Shanghai, parlant le dialecte, à commencer par Hu Ge (胡歌) dans le rôle de A Bao.

 

 

Annonce de la diffusion sur CCTV8

 

 

Il faut souligner l’effort particulier de recréation de l’atmosphère locale des années 1990, comme on sait Wong Kar-wai capable de le faire. Fidèle à lui-même, il a même demandé à son équipe de lui trouver des objets de la vie quotidienne de la période 1976-199 – d’où une recherche par petites annonces et sur WeChat. La moisson a été fructueuse : ils ont récolté de tout, de journaux de l’époque à des machines à coudre en passant par des briquets. Nombre de ces objets sont venus avec leurs histoires familiales qui ont été partagées sur weibo, et qui attendent d’être traduites… Et comme le directeur de la photo est Peter Pau (鮑德熹), l’image est superbe.

 

Fidèle à lui-même aussi, Wong Kar-wai a mis trois ans à tourner la série, six ans au total pour tout terminer – ce qui reste une gageure pour lui si l’on tient compte du nombre d’épisodes… et du délai supplémentaire pour cause de coronavirus.

 

Deux bandes annonces ont été diffusées jusqu’ici : l’une en juin 2021, intitulée « Le temps est comme l’eau » (时光如水), l’autre en novembre 2022 sous le titre « Les fleurs sont comme du brocart » (繁花似锦).

 

 

Bande annonce 1 (le temps est comme l’eau)

 

Bande annonce 2 (les fleurs comme du brocart)

 


 

[1] Elles étaient quatre à l’origine. L’innocence a disparu des symboles.

 

 

 

     

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu