Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Actualités

 
 
 
     
 

 « The Choice », film de Gu Xue sélectionné au cinéma du Réel, disponible sur internet

par Brigitte Duzan, 28 mars 2020

 

Le film aurait dû être en compétition au festival Cinéma du réel qui devait se tenir du 13 au 22 mars 2020, mais cette 42ème édition n’a pu avoir lieu en raison des mesures de confinement dues à l’épidémie du Covid 19. Une partie de la sélection est donc disponible depuis le 20 mars sur internet, « confinée » sur la plateforme Tenk dédiée au documentaire d’auteur [1].

 

 

The Choice au cinéma du Réel sur internet

 

 

Depuis le 27 mars, c’est le cas en particulier du moyen métrage réalisé et produit par la jeune réalisatrice Gu Xue (顾雪) « The Choice » ou « Réunion de famille » (Jiating huiyi 《家庭会议》), disponible jusqu’au 3 avril :

https://www.tenk.fr/les-films-de-cinema-du-reel-2020/jia-ting-hui-yi.html

 

Il s’agit d’un plan-séquence de 66 minutes montrant les membres d’une famille réunie pour décider du sort d’une tante qui est en soins intensifs à l’hôpital, dans un état désespéré. Le spectateur est placé au milieu de la famille ainsi réunie, à la même table et au même titre. Bien que tout le monde soit théoriquement sur le même plan, les rapports de force affleurent clairement : le beau-frère est exclu de la discussion car il ne fait pas vraiment partie de la famille, les sœurs âgées sont interrompues par les plus jeunes qui dominent leurs aînés par leur assurance et leur art de l’argumentation.

 

Présentation de Clémence Arrivé, membre du comité de sélection du festival :

 

Une prise, une heure, une pièce, et un choix à faire pour la famille réunie dans le plan unique de The Choice. Non loin d’ici, dans un hôpital, une tante est en soins intensifs. Il y a peu de chances pour qu’elle se réveille mais : doit-on la laisser à l’hôpital ou la ramener à la maison ? Que dit le médecin ? Est ce qu’elle peut aller mieux ? Qui est responsable ? Combien cela va-t-il coûter ? La discussion est froide, la question est pratique. Ravalez vos larmes, nous sommes là pour prendre une décision sérieuse. Et le « nous » est d’usage. Nous n’interviendrons pas mais nous sommes bel et bien dans le cercle. Le plan, unique, n’est pas fixe, il va de droite à gauche, comme un lent mouvement de la tête, marquant notre présence au groupe par le dispositif, pleinement inclus dans le drame qui se déploie sous nos yeux. L’affaire de famille semble sans issue, personne n’est d’accord, les arguments cheminent entre les systèmes de croyances et les problèmes de finances. Dans cet argumentaire, chacun ne peut pas avancer ce qu’il veut quand il veut et au fil de la discussion c’est toute la hiérarchie familiale qui se découvre : la jeunesse tient les rênes, le respect n’est pas aux ainés, ils s’exprimeront plus tard… La discussion est intense et pleine de remous. L’intrusion dans cette petite pièce, où certains n’ont pas encore enlevé leurs manteaux, nous projette dans le drame ordinaire. Les légers mouvements de la caméra déposent parfois notre regard sur des visages absents, des corps retirés, appelant à d’autres histoires et soupçonnant les sentiments enfouis.

 

La discussion est pratique et sérieuse. Aucune émotion n’affleure sur les visages et, si l’une des sœurs à la larme à l’œil, elle est priée de la ravaler. Ce qui prime, c’est le pragmatisme et la distanciation vis-à-vis de la mort, vis-à-vis des autres aussi. C’est d’un réalisme sans compromis, loin de « Madame Fang » (《方绣英》) de Wang Bing (王兵) qui tentait une ouverture symbolique au-delà du lit de la mourante.

 

Chez Gu Xue, la mourante n’est même pas présente, elle est juste évoquée, elle existe à peine ; la mort en perd tout aspect concret et menaçant. C’est le noyau familial qui est en cause ici, et sa manière de procéder pour prendre une décision qui, bien que collective, affecte chacun individuellement. Mais on est dans le concret, pas dans le sentiment qui est sans doute à un autre niveau. On est plus près du « Oxhide » (《牛皮》) de Liu Jiayin (刘伽茵) [2].

 

The Choice, trailer

 

Quant à Gu Xue elle-même, elle reste un point d’interrogation….

 

 


 

[1] Le programme initial disponible en ligne à partir du 20 mars comportait des longs métrages de la sélection française, des courts métrages de la sélection internationale et trois film issus de la compétition 2019 ; puis à partir du 27 mars, ont été ajoutés des courts métrages de la sélection française et des longs et moyens métrages de la sélection internationale.

Voir : https://www.tenk.fr/p/cinema-du-reel-2020

[2] Dont on peut d’ailleurs voir le deuxième volet pendant un mois parmi les douze films du catalogue dGenerate accessibles gratuitement sur le site OVID avec le code 1MONTH : https://ovid.tv/page/dgenerate

 

 

 

     

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu