Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Actualités

 
 
 
     
 

Garuda Films : une base de production cinématographique tibétaine au Qinghai

par Brigitte Duzan, 1er novembre 2016

 

C’est fin septembre 2016 qu’a été inaugurée une base de production pour films tibétains dans le district de Tongde (同德县) de la préfecture autonome tibétaine de Hainan (海南藏族自治州), au nord-est de la province du Qinghai (l’ancien Amdo du Tibet historique).

 

La société s’appelle Garuda Media, du nom d’un oiseau mythique de l’hindouisme passé dans la mythologie bouddhiste, et transcrit dans le nom chinois de la base à partir de son nom tibétain – Qiongqing Film Base (影视制作基地穹庆).

 

L’entrée de la base

 

Représentant un investissement de 31,6 millions de renminbi, soit 4,7 millions de dollars, la base s’étend sur une superficie de plus de 8 000 km2, dont 3 000 km2 de bâtiments. C’est la première étape du projet, la construction étant prévue en deux étapes, et la seconde devant s’achever à l’horizon 2020.

  

L’équipe de la base (avec Sonthar Gyal 3ème assis

à partir de la droite, à côté du directeur)

 

Le projet a été initié par le réalisateur Sonthar Gyal (松太加), et finalisé avec le soutien des autorités locales, ainsi que d’un grand nombre d’instituts d’enseignement et de recherche tibétains de la région, outre diverses sociétés de protection de l’environnement et de promotion de la culture tibétaine.

 

Le directeur de la base, Sonam Rinchenga (索南仁青加), a expliqué lors de son inauguration que la base avait comme objectif de fournir la logistique nécessaire pour faciliter le tournage de films tibétains et en réduire les coûts, mais aussi servir de centre de formation.

 

Jusqu’ici, pour tourner un film dans la région, il fallait faire venir tout l’équipement de Pékin ou de Shanghai. Sonthar Gyal en sait quelque chose : il est originaire du district de Tongde, et c’est là qu’il a tourné son second film, « River » (《河》). Pema Tseden vient d’un district voisin, où il a tourné « Old Dog » (《老狗》).

 

Aujourd’hui, ils font de plus en plus figure de chefs de file d’un véritable cinéma tibétain d’auteur, émancipé de la catégorie officielle dont relèvent théoriquement les films tibétains, les films dits de minorités, ou shaoshuminzu (少数民族影片). Ils sont en train, en plus, de se donner les moyens pratiques de développer cette cinématographie originale.

 

 

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu