Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Metteurs en scène

 
 
 
     
 

Luo Luo 落落   

(réalisatrice)

Présentation

par Brigitte Duzan, 30 septembre 2018

 

Luo Luo est une jeune écrivaine née en 1982 à Shanghai qui fait partie des plumes du groupe de presse de Guo Jingming (郭敬明).

 

Voir sa carrière d’écrivaine sur chinese shortstories

 

2015 : Premier film

 

En 2015, comme son mentor, elle est passée derrière la caméra pour adapter l’un de ses bestsellers, « Queen Stain » (《剩者为王》). Publié en 2011, ce roman traite d’un sujet dont on parle de plus en plus en Chine car il devient un phénomène de société : « celles qui restent » (shengzhe 剩者), c’est-à-dire les femmes qui atteignent la trentaine sans être mariées, pour des raisons professionnelles ou autres, le pire

 

Luo Luo

pour leurs parents étant qu’elles n’ont pas d’enfant. Mais Luo Luo en fait une histoire romantique banale qui finit par un mariage, comme si c’était toujours l’idéal, social et personnel, de toute femme. 

 

The Last Woman Standing

 

Intitulé « The Last Woman Standing » (剩者为王) et produit par Teng Huatao (滕华涛), le film est une comédie romantique où la « reine des restantes » du titre tombe amoureuse d’un jeune garçon de dix ans son cadet qui travaille avec elle dans la même société. On retrouve un scénario semblable à celui du film de Teng Huatao « Love is not Blind » (《失恋33天》). Mais ce film pétillait d’humour ; ce n’est pas le cas de celui de Luo Luo qui se termine en outre, comme le roman, par un mariage en blanc et la satisfaction benoite des parents.

 

Le film est sorti le 6 novembre 2015 mais n’a eu qu’un succès modeste au box-office malgré l’interprétation de Shu Qi (舒淇) dans le rôle principal.  

 

 

2018 : Triste rivière

 

Après le succès très mitigé de ce premier film, Luo Luo a adapté un roman de Guo Jingming (郭敬明) paru en 2007 : « Cry Me a Sad River » (《悲伤逆流成河》).

 

Il s’agit d’une romance entre adolescents typique de l’auteur : une histoire d’amour entre amis d’enfance jusqu’à leur séparation, en fin de compte. L’un est un garçon intelligent, premier de sa classe, mais qui, né dans une famille pauvre, a l’ambition de réussir. L’autre est une adolescente timide et rebelle, que les difficultés de sa vie d’enfant ont rendue à la fois indépendante et ombrageuse. Elle est entourée d’une galerie de portraits originaux de camarades de classe.

 

Le roman a été élagué de ses éléments « sensibles » pour pouvoir passer la censure : suicide, grossesse d’adolescente et avortement. Le film en sort quelque peu édulcoré. Luo Luo a beaucoup misé sur ses deux interprètes principaux : l’acteur Ma Tianyu (马天宇), chanteur de mandopop populaire qui

 

Cry Me a Sad River, le roman

jouait déjà dans le film de Guo Jingming « Ice Fantasy » (《幻城》) sorti en 2016, et l’actrice Zheng Shuang (郑爽) qui, elle, a joué dans son film (télévisé) suivant, « Rush to the Dead Summer » (夏至未至), sorti en 2017.

 

Cry Me a Sad River, le film

 

Dans un paysage cinématographique assez atone, « Cry Me a Sad River » s’est placé en seconde position au box-office lors de sa sortie en septembre 2018, lors de la fête de la Mi-Automne.

 

On a l’impression d’un projet commercial élaboré autour du créneau très profitable des films « romantiques », avec réalisateurs et acteurs interchangeables, ciblant le public des jeunes, qui vont au cinéma pour se retrouver sur l’écran. De toute évidence, le modèle est réussi.

Peut-être parce que les films ressemblent à leurs auteurs – ou du moins à l’image médiatique qu’ils se sont créée. 

 

 

 

     

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu