Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Actualités

 
 
 
     
 

FIRST International Film Festival Xining 2021

par Brigitte Duzan, 8 août 2021

 

Le festival international de cinéma FIRST de Xining est devenu le principal festival chinois où découvrir les meilleurs jeunes réalisateurs chinois et leurs premiers films. Il en était cette année à sa 15ème édition, qui s’est déroulée du 25 juillet au 2 août. La compétition des films de fiction était particulièrement intéressante.

 

Compétition Fiction

 

·         “Love Found Love Lost” 故乡异客 de Li Songming 李崧鸣

 

Love Found Love Lost

 

À trente ans, Xinggui a perdu son travail et son amour, mais aussi sa santé. Il retrouve peu à peu la santé, mais réalise que la réalité vue par sa grand-mère est différente de celle qu’il a gardée en mémoire. Il doit apprendre à faire un retour sur le passé pour apprendre à l’accepter.

 

Le film est autobiographique : diplômé de l’Institut du cinéma de Pékin, Li Songming a été hospitalisé pendant plus d’un an, et il a alors fait l’expérience des différentes perceptions du passé qu’il aborde dans son film, réalisé une fois rétabli.

 

 

·         “Mr. Zheng” 《老郑飞到天上去了》 de Wang Xiaofeng 王晓丰

 

Mr Zheng

 

La cinquantaine, Zheng (老郑) se retrouve dans une situation difficile après avoir divorcé et perdu son emploi. Mais il devient une célébrité sur internet après un incident lors duquel il a laissé éclater sa colère. Il fait équipe avec une lycéenne pour dénoncer les gens qui ont des comportements non civilisés. Ils ont une relation père-fille, mais la jeune fille est exaspérée par son ego et son arrogance, jusqu’au jour où elle découvre que Zheng a une maladie mortelle. En fait il tente de prévenir une crise dans la vie de la jeune fille.

 

Wang Xiaofeng est sorti en 2005 diplômé en photographie de l’Institut du cinéma de Pékin.

 

 

·         “I’m OK” 《没问题》 de Jiang Jiachen 蒋佳辰

 

I’m OK

 

Dans une ville du nord-est, le directeur d’un journal, Zuo Shouquan (左守权), apprend que sa fille Zuo Mingming (左明明), qui vit avec son ex-femme, a organisé une bande de jeunes à problèmes en délaissant ses études. Pour tenter de l’aider, il recherche l’aide de différentes personnes de son entourage, dont sa professeure d’anglais…

 

Né à Shenyang, dans le Liaoning, Jiang Jiachen est professeur dans le département de radio et de télévision de l’Institut des Beaux-Arts Lu Xun. Il est le réalisateur et scénariste du film « Looking for Lucky » () qui a été sélectionné au 21ème festival de Shanghai et nominé pour les prix de meilleur acteur et du meilleur scénario. Son nouveau film aborde le thème du conflit entre générations, mais sans donner tort à personne.

 

 

·         “Lady Bug” 《裙子剪刀布》 de la réalisatrice Wu Xia 吴瑕

 

Lady Bug

 

La petite Xu Maomao veut soudain être belle et pour cela se fait une jolie jupe avec l’aide de son amie. Ses parents comme ses professeurs sont inquiets, mais elle essaie de se faire comprendre. La jupe est sa manière de briser le carcan des règles, contre l’obligation de l’uniforme. Et bien sûr de manière symbolique.

 

Wu Xia est diplômée de l’Institut du cinéma de Pékin et a été en 2016 lauréate du prix du meilleur scénario au Festival de la Jeunesse de Pékin.

 

 

·         “A Chat” 《山河小叙》de Wang Xide 王曦德 (n&b)

 

A Chat

 

Gu Qing (谷青) avait une petite fille de cinq ans qui s’est noyée dans un lac. Pour supporter sa douleur, elle a ouvert un magasin de tailleur. Outre le travail, cela lui donne aussi l’occasion de discuter avec ses clientes. Sa sœur aînée est morte prématurément, et sa fille, maintenant adulte, vient auprès de Gu Qing sous le prétexte d’apprendre le métier, mais en fait pour voir un garçon. Son arrivée a des effets inattendus sur la vie de Gu Qing.

 

Wang Xide est un jeune réalisateur et scénariste de Changzhou, dans le Jiangsu, dont les thèmes privilégiés sont les destins croisés d’individus. « A Chat » est un film en noir et blanc qui ne « retrouve » la couleur qu’à la fin, quand le passé a été exorcisé et que le temps peut à nouveau couler de l’avant.

 

 

·         “Earth Abides” 《水草长生》 de la réalisatrice Xun Weiping 荀伟平

  

Earth Abides

 

Le jeune Guang Zhuzai (广猪仔) a été laissé à la garde de son grand-père pendant dix ans. Partis travailler en ville, ses parents n’ont plus donné de leurs nouvelles. Et puis le grand-père est mort, le buffle a disparu…

 

Sun Weiping est née en 1984 à Fuzhou dans le Jiangxi. Elle a fait des études de physique et a eu un diplôme en ingénierie en 2007.

 

 

·         “The Cloud in Her Room” 《她房间里的云》

de la réalisatrice Zheng Lu Xinyuan 郑陆心源 (Hong Kong, n&b)

 

The Cloud in Her Room

 

Zhao Muzi (赵木子), une étudiante, rentre chez elle à Hangzhou pour le Nouvel An chinois. Ses parents sont divorcés ; l’un s’est remarié et a une petite fille. Sa mère a un ami japonais. Un jour, Muzi accompagne sa demi-soeur à l’école et rencontre le père d’une de ses amies qui lui rappelle de vieux souvenirs. En même temps son petit ami vient la voir. Muzi se perd dans les dédales de la ville comme de ses sentiments et de ses souvenirs. L’image en noir et blanc mêle passé et présent.

 

Zheng Lu Xinyuan (郑陆心源) vit à Hangzhou. Elle a obtenu en 2017 un MFA en production cinématographique de l’Ecole des arts du cinéma de l’Université de Californie du sud (USC)

 

 

·         “One Man Funeral” 《一个人的葬礼》 de Chao Fan 超凡 (n&b)

  

One Man Funeral

 

Le père de Luo Zhuzheng (罗朱生) est mort sous les yeux de son vieux chien. Et c’est avec le chien qu’il va préparer les funérailles de son père. En même temps, il est garde-forestier. Lors de l’une de ses rondes de surveillance, il trouve un mouton blessé par un loup ; il le ramène chez lui et le soigne avec des herbes, le mouton guérit. Et pendant tout ce temps, il prépare soigneusement l’enterrement de son père en suivant les rituels anciens.

 

Chao Fan (超凡) est diplômé de l’Institut du cinéma de Pékin. En 2016, son court métrage « Cattle » (《牲口》) a obtenu le prix spécial décerné par le Comité des réalisateurs de l’Institut du cinéma. “One Man Funeral” est le premier long métrage qu’il a écrit et réalisé. Le film a pour producteur exécutif (监制) Pema Tseden.

 

 

·         “River of Salvation” 《一江春水》 de Gao Qisheng 高启盛

 

River of Salvation

 

Vivant apparemment une vie calme, une jeune femme s’est battue pendant 18 ans pour élever son fils tout en gardant au fond d’elle-même le souvenir du meurtre commis alors.

 

Gao Qisheng est réalisateur et scénariste, attaché à la peinture de la complexité du monde intérieur de ses personnages.

 

 

·         “160 Years Old” 《雨打芭蕉》 de Yan Bing 闫冰

 

160 Years Old

 

Yan Bing observe la famille comme le plus petit noyau d’où observer la société, avec tous ses mystères.

 

Il est diplômé de l’Université des communications du Shanxi et de l’Institut du cinéma de Pékin.

 

 

·         “Drifting” 《浊水漂流》 de Li Jun 李骏硕  (Hong Kong)

  

Drifting

 

Un groupe de sans-abris vit sous les ponts autoroutiers du quartier de Sham Shui Po à Hong Kong. Ils sont régulièrement forcés de déménager d’un point à un autre en raison des projets de redéveloppement urbain. Mais, une jeune travailleuse sociale les aide à demander des indemnisations pour les pertes qu’ils subissent et à soutenir en justice leur quête de dignité sociale. Le film est inspiré d’un fait réel intervenu en 2012.

 

Li Jun a déjà obtenu de nombreuses récompenses pour ses courts métrages, ainsi que pour son premier long métrage, « Tracey » (《翠丝》), présenté en 2018 en première mondiale au festival de Tokyo et primé au festival du Golden Horse.

 

 

·         “The White Cow” 《最后的告别》 de Zhang Zhongchen 张中臣

 

The White Cow

 

Fang Lujun est sourd-muet de naissance et, atteint de maladie mentale, a disparu. Il est recherché pour homicide par la police. L’enquête va mener à la séparation de la famille.

 

Zhang Zhongchen est né en 1991 dans l’Anhui et il est diplômé de l’Institut du cinéma de Pékin. « The White Cow » lui a été inspire par un souvenir d’enfance : quand il était écolier, l’un de ses camarades à été tué par son père, malade mental, parce qu’il avait perdu sa montre. Il est revenu sur les lieux : la mère de son camarade s’était remariée, son père avait disparu et sa tombe était envahie d’herbes folles.

 

 

 

Descriptifs des films sur le site du festival, en chinois et en anglais :

https://www.firstfilm.org.cn/en/annual/screening/programme/programme-2021/competition2021

/2021competition-selected-narrative/

 

Compétition documentaires

 

https://www.firstfilm.org.cn/en/annual/screening/programme/programme-2021/competition2021/

2021competition-selected-documentary/

 

Compétition court métrages

 

https://www.firstfilm.org.cn/en/annual/screening/programme/programme-2021/competition2021/

2021competition-selected-short-films/

 

Rappel

 

Prix décernés à l’issue du festival 2020 :

https://www.firstfilm.org.cn/en/download-media-en/14th-first%c2%b7closing-ceremony/

 

 

     

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu