Accueil Actualités Réalisation
Scénario
Films Acteurs Photo, Montage
Musique
Repères historiques Ressources documentaires
 
     
     
 

Acteurs/Metteurs en scène

 
 
 
     
 

Zhao Wei 赵薇

Présentation

par Brigitte Duzan, 10 mai 2013, actualisé 24 juillet 2016

 

Actrice renommée, Zhao Wei a commencé sa carrière sous les auspices de la télévision, et connu une première notoriété avec son rôle dans la série « Princess Pearl » (还珠格格), à la fin des années 1990. Avec ses trois consœurs Xu Jinglei (徐静蕾), Zhang Ziyi (章子怡) et Zhou Xun (周迅), elle fait partie du quatuor d’actrices célébrées comme « les quatre actrices dan » (四大花旦) par analogie avec les rôles correspondants dans l’opéra chinois (1).

 

Comme Xu Jinglei précédemment, Zhao Wei est récemment passée derrière la caméra en tant que réalisatrice. Sorti le 26 avril 2013, son premier film, « So Young » (致青春), a tout de suite battu des records au box office. …

 

Débuts d’actrice à la télévision

 

Egalement connue sous le nom de Vicki (ou Vicky) Zhao,

 

Zhao Wei

Zhao Wei (赵薇) est née le 12 mars 1976 à Wuhu (芜湖), dans le sud-ouest de l’Anhui, dans une famille aisée. Sa mère était enseignante, et elle a commencé par suivre la même voie. Elle a fait des études dans une école normale, en apprenant parallèlement la danse et le piano pendant respectivement trois et six ans.

 

Actrice par hasard

 

Dans "L’ange pénitentiaire"

 

Rien ne la prédisposait à une carrière d’artiste, et encore moins d’actrice : elle ne se sentait pas assez belle pour cela. Mais, en 1993, l’arrivée à Wuhu d’une équipe de cinéma venue tourner « A Soul Haunted by Painting » (画魂) de Huang Shuqin (黄蜀芹), changea tout : Zhao Wei participa au tournage dans un rôle secondaire, et décida de continuer.

 

En 1995, elle abandonna son poste d’enseignante dans une maternelle, quitta Wuhu et partit à Shanghai où elle entra dans une nouvelle école de cinéma fondée par le réalisateur Xie Jin (谢晋). Elle joua dans l’un de ses derniers films : « L’ange pénitentiaire » (《女儿谷》), sorti en novembre 1995. Sur un scénario de Zhou Jianping (周建萍) ensuite publié en roman, le film décrit la vie de femmes en prison, et Zhao Wei interprète une nouvelle venue, Ding Jing’er (丁静儿).

 

L’expérience fut enrichissante, mais son interprétation ne lui sembla pas satisfaisante. En 1996, pour ses vingt ans, elle passa le concours d’entrée à l’Institut du cinéma de Pékin, fut reçue haut la main et intégra l’Institut en septembre, pour trois ans d’études dans la classe d’interprétation.

 

Séries télévisées

 

Pendant ce temps, elle continua de jouer dans des séries télévisées. Elle fut alors remarquée par la romancière taïwanaise Chiung Yao (琼瑶), qui cherchait l’actrice idéale pour interpréter le rôle principal dans le feuilleton qui allait être adapté de l’un de ses romans (2) : « Princess Pearl » (还珠格格), tellement célèbre qu’il est souvent mentionné par les seules initiales de la transcriptions pinyin de son titre : HZGG (Huanzhu gege).

 

Dans les deux premières parties, diffusées en

 

Dans le rôle de « Petite hirondelle » dans « Princess Pearl »

1997 et 1999, Zhao Wei interprète le rôle de l’une des deux aventurières au cœur de l’intrigue, « Petite hirondelle » (小燕子). Le tournage fut ardu et éprouvant, mais le rôle lui valut une foison de prix et la porta au pinacle. On lui offrit ensuite une série de rôles dans des séries très populaires.

 

En 2000, elle joua en particulier aux côtés de l’acteur et chanteur taïwanais Nicky Wu (吴奇隆) dans un feuilleton télévisé aux couleurs de comédie romantique, « Treasure Venture » (《侠女闯天关》). En 2001 encore, elle joua dans une autre adaptation télévisée d’un roman de Chiung Yao, « Romance in the Rain » (《烟雨濛濛》). Mais elle partit ensuite tourner quelques films à Hong Kong.

 

Détour par Hong Kong

  

Le trio infernal de « So Close »

(Zhao Wei à g.)

 

En 2001, elle joua ainsi, dans la comédie de Stephen Chow (周星驰)  « Shaolin Soccer » (《少林足球》), le rôle secondaire d’une petite marchande pas très jolie de petits pains à la vapeur, rôle bien peu glamour qui tranchait avec ceux qu’elle avait interprétés jusque là, mais qui montrait bien l’étendue de son talent.

 

Elle joua aussi, dans la comédie romantique de Jeffrey Lau (刘镇伟) intitulée « Chinese Odyssey 2002 » (天下无双), le rôle de "Princess Phoenix", aux côtés de Tony Leung (梁朝伟), Chang Chen (张震) et Faye Wong (王菲), rôle qui marqua le début d’une longue amitié avec cette actrice et valut à Zhao Wei le prix de la meilleure actrice dans un second rôle aux 39èmes Golden Horse Awards.

 

En 2002, elle enchaîna avec un rôle dans un film de Corey Yuen (元奎), « So Close » (《夕阳天使》), dans lequel elle interprète, avec Shu Qi (舒淇) and Karen Mok (莫文蔚), un trio féminin explosif.

 

Elle décida alors d’abandonner la télévision et de se consacrer exclusivement au cinéma.

 

Actrice de cinéma après 2003

 

2003 représente à cet égard une année charnière : elle apparaît dans quatre films.

 

2003 : le tournant

 

Cette année-là, après « My Dream Girl » (《炮制女朋友》) de Yip Wai-man (叶伟民), elle joue dans « Warriors of Heaven and Earth » (《天地英雄》) de He Ping (何平), et son rôle lui vaut le prix de la meilleure actrice au 11ème Beijing Student Film Festival alors même qu’elle n’a que 25 lignes de dialogue dans tout le film.

 

Dans "The Warriors of Heaven and Earth"

 

Dans “Jade Goddess of Mercy”

 

Elle joue ensuite dans  « Green Tea » (《绿茶》)  de Zhang Yuan (张元), et dans « Jade Goddess of Mercy » (《玉观音》) d’Ann Hui (许鞍华), dans lequel elle interprète le rôle d’An Xin (安心), aux côtés de Nicholas Tse, rôle qui lui valut en 2004 le "Golden Phoenix Award" de la Movie Academic Society. Le film a une intrigue aux ressorts infiniment complexes qui ne tiennent que grâce à elle. « When Zhao and Tse exchange smoldering glances (and occasional gunfire), one country, two systems never looked so good », comme commenta avec humour Time magazine (Asia edition).

 

 

En 2005, Zhao Wei décroche le prix de la meilleure actrice au Festival du cinéma international de Shanghai pour son rôle dans « A Time to Love » (情人结) de Huo Jianqi (霍建起),

un film fait sur mesure pour la Saint Valentin chinoise qui fut un immense succès au box office. Le

même rôle lui en fit gagner un autre l’année suivante au 8ème Festival de Changchun.

 

“Without a doubt, Vicki Zhao is the star of the film, and demonstrates that she can carry a movie when afforded the opportunity. She exhibits equal parts subtlety and innocence, and is the main reason the film works as well as it does. Lu Yi [陆毅] is average as the male lead, and pales in direct comparison to Zhao when it comes to screen presence,” commente Beyond Hollywood.

 

 

Dans “A Time to Love”

 

Bref retour à la télévision

 

En Yao Mulan

 

Elle revient ensuite vers la télévision pour un de ses rôles les plus populaires : celui de Yao Mulan (姚木兰) dans un remake d’une série produite par CCTV, adaptée d’un roman de Lin Yutang (林语堂), « Moment in Peking » (京华烟云). Couvrant la période 1900-1938, le roman a été écrit en anglais pour un lectorat américain, mais il est pourtant fondé sur la pensée et la littérature chinoises, et en particulier inspiré par « Le rêve dans le pavillon rouge ».

 

Yao Mulan est la fille de l’une des trois riches familles du roman. Elle est vive, intelligente et cultivée, s’intéresse aux os oraculaires et à l’opéra, mais doit épouse le mari qu’on lui a destiné, le fils d’une autre riche famille. ….. Le rôle a, entre autres, valu à l’actrice d’être classée quatrième dans la liste 2006 des cent personnes les plus célèbres de Chine établie par Forbes.

 

Ce n’était qu’un intermède.

 

Les succès de la fin des années 2000

 

Après « Moment in Peking », Zhao Wei apparaît dans  « The Postmodern Life of My Aunt »  (姨妈的后现代生活) d’Ann Hui (许鞍华), dans le rôle de la fille de “la tante”, interprétée par Siqin Gaowa (斯琴高娃). Puis, en 2007, elle interprète un chauffeur de taxi dans « The Longest Night in Shanghai » (夜。上海) de Zhang Yibai (张一白), aux côtés de l’acteur japonais Masahiro Motoki et de l’acteur taïwanais Dylan Kuo (郭品超).

 

In 2007, dans le film historique de John Woo « Red Cliff »/ « Les trois royaumes » (《赤壁》), elle s’est vu confier le rôle de Sun Shangxiang (孙尚香), la sœur cadette de Sun Ce (孙策)  et Sun Quan (孙权). Mais c’est 2008 qui lui apporte l’un de ses rôles les plus intéressants : celui de Pei Rong (佩蓉) dans « Painted Skin » (《画皮》)  de Gordon Chan (陈嘉上), d’après Pu Songling.

 

En Sun Shangxiang, dans “Red Cliff”

 

Début 2009, elle est préférée à Zhang Ziyi et Michelle Yeoh pour interpréter Hua Mulan dans le film de

 

En Hua Mulan

 

Jingle Ma (马楚成) « Mulan » (花木兰). Pour ce rôle, elle obtient le prix de la meilleure actrice des critiques de films au festival de Shanghai, puis aux Hundred Flowers Awards et au festival de Changchun.

 

En 2010, elle est aux côtés de Donnie Yen dans « 14 Blades » (锦衣卫)  de Daniel Lee, ce qui lui vaut son troisième prix

d’ « actrice favorite » du Beijing Student Film Festival.

 

2011-2012 : le sommet de la vague

 

En 2011, elle joue le rôle d’une mère seule dans « Love » (《爱》), du réalisateur taïwanais Doze Niu (钮承泽), où elle retrouve Shu Qi. Le film sort en 2012 pour la fête chinoise de la Saint-Valentin, à Taiwan et sur le continent,  et bat tous les records du box office pour cette période. La séquence en solo Zhao Wei est considérée comme la scène la plus étonnante.

 

Surtout, elle atteint son meilleur niveau d’interprétation dans la suite de « Painted Skin », en 2012 : « Painted Skin: The Resurrection » (画皮II) de Wu Ershan (乌尔善), avec les principaux interprètes du film de 2008, dont Zhao Wei en princesse Jing et Zhou Xun (周迅) en Xiaowei.

 

Derek Elley fut parmi les nombreux critiques enthousiastes : “Zhou, who since Suzhou River (1999) has almost had the Mainland patent on sexually ambiguous, seductive roles, dominates the movie, as a

 

Avec Zhou Xun dans “Painted Skin2”

demon who wants to be human even if it means pain. But she gets a run for her money from Zhao, who's developing much more screen gravitas in her mid-30s and is better directed here than in her previous female-warrior role in Jingle Ma's Mulan (2009). Zhao's scenes with Zhou are much more emotionally resonant than those with the weak-eyed Chen [Chen Kun 陈坤 ], her putative romantic partner."

 

2012 : Passage derrière la caméra

 

So Young

 

En septembre 2006, cependant, Zhao Wei a repris des études. Elle est entrée dans la classe de mise en scène de l’Institut du cinéma de Pékin, où elle a étudié sous la direction de Tian Zhuangzhuang.

 

Elle en est sortie le 15 juin 2012, mais elle avait commencé le tournage d’un premier film en mars : « So Young » (致我们终将逝去的青春 ou致青春), adapté d’un best-seller de la romancière à succès Xin Yiwu (辛夷坞). Il raconte la vie d’un groupe de lycéens au début des années 1990, juste avant et juste après leur examen de fin d’études.

 

Il est produit par Stanley Kwan (关锦鹏), et le scénario est de Li Qiang (李樯), le scénariste de Gu Changwei (顾长卫) pour « Le paon » (孔雀) et « Lichun » (立春), et du prochain film d’Ann Hui (许鞍华).

 

Il est sorti en Chine continentale le 26 avril 2013, c’est-à-dire pendant la période des congés du 1er mai. Il a battu des records au box office, engrangeant 45 millions de dollars en cinq jours d’exploitation.

 

2016 : second film

 

En 2016, Zhao Wei a poursuivi avec le même scénariste pour un second film : « No Other Love » (没有别的爱), dont le tournage a eu lieu à Dali en mars-avril. Cependant, alors que le film était en postproduction, la réalisatrice et les producteurs ont été soumis à de telles pressions qu’ils ont dû supprimer du casting l’acteur taïwanais Leon Dai qui tenait le rôle principal.

 

Comme le tournage était terminé, c’est tout le film qui a ainsi été remis en cause.

 

 

 

Notes

(1) Dans l’opéra chinois, les rôles de dan () sont des rôles féminins dont il existe six catégories principales, avec chacune ses caractéristiques propres. Les huadan (花旦) sont des jeunes filles vives et enjouées qui projettent une image d’innocence, contrastant avec les guimen dan (闺门旦) ou qingyi (青衣), femmes mûres, réputées vertueuses.

(2) Née en 1938 à Chengdu, Chiung Yao est une romancière taïwanaise populaire, spécialiste de romans d’amour aux dialogues sirupeux qui ont été fréquemment adaptés à la télévision ; « Princess Pearl » est le plus célèbre.

 

 

 

 

 

 

 

 
     
     
     
     
     
     
     
     

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Qui sommes-nous ? - Objectifs et mode d’emploi - Contactez-nous - Liens

 

© ChineseMovies.com.fr. Tous droits réservés.

Conception et réalisation : ZHANG Xiaoqiu